Un message d’espoir sur la protection de l’environnement, de la jeunesse aux évêques participant à la Conférence de Lambeth

« Vous pouvez aider l’Église à façonner un avenir meilleur ».

À l’approche de la COP26, des jeunes anglicans adressent aux évêques de la Conférence de Lambeth un message d’espoir sur la protection de l’environnement.

Des jeunes de la Communion anglicane ont transmis un message d’espoir sur le rôle important que les évêques sont appelés à jouer pour aider les églises à répondre à la crise climatique.

Les messages des jeunes ont été regroupés dans une courte vidéo qui sera présentée aux évêques anglicans participant aux Conversations des évêques de la Conférence de Lambeth. Ces conversations en ligne ont lieu avant la rencontre de la Conférence de Lambeth de 2022, convoquée par l’archevêque de Canterbury pour les évêques anglicans.

La protection de l’environnement et de la « création » sera le thème des Conversations des évêques du mois de novembre (2 et 4 novembre). Ces conversations auront lieu pendant la même semaine que la COP26 (Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques).

On a demandé à quatre jeunes de la communauté anglicane d’Afrique australe : « Si vous pouviez transmettre un message d’espoir aux évêques invités à la Conférence de Lambeth sur le rôle qu’ils peuvent jouer pour aider l’église à répondre à la crise climatique – quel serait-il ? »

Les messages des jeunes ont encouragé les évêques à perpétuer la cinquième marque de la mission « Œuvrer pour la sauvegarde de l’intégrité de la création », à former et à sensibiliser les membres de leurs communautés sur les enjeux environnementaux et à utiliser leur influence en tant que leaders religieux et communautaires pour plaider en faveur de tout changement positif.

« Comme le veut la cinquième marque de mission de la Communion anglicane, je vous mets au défi de : « vous efforcer de sauvegarder l’intégrité de la création, de maintenir et de renouveler la vie sur terre ». Nos représentants, je vous mets au défi de reprendre cette déclaration et de la prêcher encore plus fort dans nos églises… » a déclaré Tholo Moleleken, du diocèse de l’état libre, Église anglicane d’Afrique du Sud.

Tsebo Lefa, Aphinda Nomangloa et le chanoine laïc Avuuyile Kauleza avaient également des messages à faire passer. Ce sont de jeunes adultes du diocèse de Mzimvubu, Église anglicane d’Afrique australe.

La vidéo se termine par un extrait de Stephen Frank qui lance un appel au plaidoyer. Stephen est un jeune défenseur de l’environnement vivant au Royaume-Uni, membre du réseau des jeunes chrétiens pour le climat (YCCN). Il a participé à la marche à travers le Royaume-Uni, depuis le G7 en Cornouailles jusqu’à la COP à Glasgow, appelant à l’action contre les changements climatiques.

Parallèlement aux messages des jeunes, la vidéo présente également des évêques et des amis anglicans qui ont tenu à faire part de leurs aspirations quant au rôle important que les évêques peuvent jouer dans la protection de la création.

L’évêque Kitohi Pikaahu, président du réseau anglican autochtone (AIN), exhorte l’église à écouter la voix des jeunes autochtones à prendre en considération leurs idées envisagées pour faire face à la crise climatique.

« À mon avis, les jeunes autochtones sont le signe d’espérance en l’avenir du monde… Les jeunes peuvent percevoir et apprendre des erreurs des générations antérieures. Du fait qu’ils symbolisent l’espoir et l’avenir, les jeunes ont en eux cette vitalité et cette énergie qui les amènent à faire mieux, à être meilleurs que les générations antérieures. »

L’évêque de l’Amazonie, la très révérende Marinez Bassotto, estime que la Communion anglicane ne peut jouer son rôle influent qu’en écoutant la voix des populations autochtones.

« S’il y a une chose que nous pouvons faire en tant que Communion anglicane selon moi… c’est de faire entendre la voix des peuples autochtones. Je crois que c’est quelque chose que la Communion anglicane peut apporter comme contribution propre à elle au débat mondial sur l’équité climatique. C’est de faire entendre la voix des peuples indigènes, des peuples autochtones, partout dans le monde. »

La révérende Rachel Mash, de Green Anglicans, rappelle que les jeunes autochtones sont généralement les plus touchés par le problème du changement climatique, mais qu’ils ont beaucoup à dire et à nous apprendre sur la manière d’y remédier.

L’évêque Graham Usher, évêque principal chargé des questions écologiques à l’Église d’Angleterre, appelle les évêques à écouter les idées et les solutions créatives envisagées par les jeunes pour faire face à la crise climatique.

Les Conversations des évêques de la Conférence de Lambeth, qui auront lieu en novembre au cours de la même semaine que la COP26, seront une occasion importante pour les évêques de faire part de leur témoignage sur la crise climatique et de la manière dont ils y répondent dans leur contexte.

Les débats porteront sur le rôle que peut jouer la Communion anglicane pour faire respecter les engagements qui découleront de la COP26, notamment par le biais de la mobilisation et des actions engagées aux niveaux local et mondial.

Ce sera aussi l’occasion de voir comment s’engager dans les réseaux et projets environnementaux anglicans qui sont déjà si actifs dans la Communion anglicane.

La Communion anglicane peut assumer un rôle non négligeable dans la lutte mondiale contre la crise climatique si elle s’engage dans une démarche solidaire et collective autour des grandes questions environnementales.

Stephen Frank, du réseau des jeunes chrétiens pour le climat (YCCN), dit : « Quand on se manifeste, dénonce et s’oppose avec conviction à ceux qui essaient de détruire notre planète, on est si puissant et on peut avoir réellement le pouvoir de changer les choses. Voilà ce qui me fait espérer dans ces moments. »


Tags

BC-Nov21-scenesetting-FR


You may also like

Le programme d’accueil (Big Hello) de la conférence de Lambeth sera remplacé par un nouveau programme d’accueil qui aura lieu à Canterbury

Le programme d’accueil (Big Hello) de la conférence de Lambeth sera remplacé par un nouveau programme d’accueil qui aura lieu à Canterbury
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our updates now

Enter your details below and we'll keep you in touch with the conference as well as sharing resources and news about the event.