juillet 29

Les répercussions de la pandémie sur les communautés de la Communion anglicane – Une synthèse des conclusions des Conversations des évêques du mois dernier – Sessions de juillet

La première série de Conversations des évêques de la Conférence de Lambeth a eu lieu du 6 au 8 juillet dernier.

Les évêques se sont réunis en ligne via la plateforme Zoom en groupes d’à peu près 20 participants avec lesquels ils poursuivront leurs échanges pendant toute la durée du programme qui s’étendra sur six mois.

Axées essentiellement sur la question de savoir ce que cela implique d’être « l’Église de Dieu pour le monde de Dieu », ces conversations sont marquées par des prières et des études bibliques et ont pour but de favoriser les échanges entre évêques et de leur permettre de s’enrichir mutuellement de leurs expériences et de leur contexte ministériel.

Le mois dernier, les évêques ont étudié la 1re épître de Pierre 3 : 13-16 et ont discuté des répercussions de la pandémie de la COVID-19 sur leurs communautés, avant de prier ensemble.

Tous les groupes se sont exprimés sur les effets de la pandémie de la COVID-19, notamment la peur, l’isolement, les innombrables pertes de vies humaines et le deuil profond – souvent dans le silence, la dépression et le suicide, la faim et la famine, la crise économique, le chômage, la migration et la pauvreté généralisée. L’impact de cette pandémie a été particulièrement fort sur les plus démunis, les plus âgés et les personnes handicapées. Elle a été le révélateur de bien des inégalités économiques, raciales et régionales et a accentué les tensions et les clivages politiques.

Beaucoup de groupes se sont exprimés sur les églises de la Communion anglicane qui ont dû fermer leurs édifices, en réponse à la pandémie, et qui ont fait preuve de créativité en se tournant vers les nouvelles technologies. Une expérience nouvelle qui leur a permis d’atteindre des communautés jusque-là isolées. Nombre d’églises ont également fait preuve d’efforts héroïques en mettant en place des ministères de soins et d’approvisionnement en vivres en faveur des populations démunies. Des locaux d’église ont été transformés en centres de vaccination. Les hôpitaux missionnaires ont ouvert leurs portes aux patients atteints de COVID-19. Des cliniques se sont mises à la distribution de rations sèches destinées aux pauvres et aux personnes vulnérables. Les groupes ont appris comment les chrétiens ont uni leurs efforts pour lutter contre la faim et pour apporter leur soutien aux victimes de traumatismes. Les chefs religieux ont plaidé pour des enterrements dignes pour les victimes de la COVID-19 et pour que les gens soient traités avec honneur et amour, car ils sont tous des êtres humains créés par Dieu.

Plusieurs groupes se sont penchés sur la manière dont la pandémie a amené l’église à repenser son existence : « nous avons été amenés à sortir de nos coquilles », à nous repositionner dans un esprit de renouveau et de mission, pour trouver de nouvelles manières d’être l’église pour tous. Pour beaucoup, il y a également eu un sentiment de solidarité à travers la Communion anglicane – « nous avons un plus grand sentiment de koinonia, celui d’appartenir au Christ et à la Communion des saints d’une manière nouvelle ».

La prochaine série de Conversations des évêques de la Conférence de Lambeth est prévue pour avoir lieu du 3 au 5 août prochain.

Les sessions porteront sur le thème : « Appelés à l’espérance et à la sainteté », inspirées de la première épître de Pierre 1:3, et sur ce que signifie « Proclamer la Bonne Nouvelle ».


Tags


You may also like

FR – December post 1

FR – December post 1

FR – December Scenesetting

FR – December Scenesetting
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our updates now

Enter your details below and we'll keep you in touch with the conference as well as sharing resources and news about the event.