juillet 9

« Le premier mouvement de la symphonie complète » – Les évêques font part de leurs réflexions lors du premier volet des Conversations des évêques.

Les Conversations des évêques de la Conférence de Lambeth ont débutées cette semaine (6 et 8 juillet 2021).

Près de 500 évêques de toute la Communion anglicane se sont inscrits en vue de prendre part à ces importantes discussions, lesquelles font partie de la « phase d’écoute » de la conférence. L’événement dans son intégralité est prévu pour avoir lieu l’été 2022 en Grande-Bretagne.

La première session, intitulée : « Appelés ensemble », porte sur le thème du rassemblement. Les évêques ont étudié un passage de la première épître de Pierre et ont également abordé les répercussions de la pandémie de la COVID-19 au sein de leurs communautés.

Certains des évêques qui ont pris part aux premières sessions se sont exprimés sur ce qu’ils ont trouvé intéressant dans ces rencontres.

Le Très Révérend Stephen Cottrell
Archevêque d’York, Église d’Angleterre

Rencontrer des évêques du monde entier et découvrir les expériences d’autres personnes, j’ai trouvé cela très humble, très émouvant, et une occasion pour moi de mieux comprendre ce que cela signifie d’être un disciple de Jésus-Christ et de redécouvrir que nous appartenons tous à une seule humanité, que nous vivons tous à la lumière d’un Dieu d’amour à l’image duquel nous avons été créés dans toute notre glorieuse diversité. Ce matin, il n’y avait pas d’exception. Des évêques de Hong Kong, d’Australie, de Nouvelle-Zélande et de Corée, et même d’Angleterre, ont passé deux heures à lire ensemble les Écritures, à prier ensemble et à raconter des expériences sur la façon dont chacun voyait la puissance de Dieu œuvrer, en particulier pendant la pandémie de la maladie du coronavirus et les énormes défis et souffrances qu’elle a engendrés. Lors de telles rencontres, on se rend compte de ce que signifie être l’église catholique et apostolique de Jésus-Christ. On peut ne pas être tous du même avis sur certaines questions. On peut avoir des points de vue différents. On voit certaines choses différemment. Mais à mesure que l’on avance dans la compréhension, on avance aussi dans le respect mutuel. Et par le respect mutuel, on arrive à s’unir. Ces conversations ne sont pas seulement une mise au point de l’orchestre avant la symphonie complète de la Conférence de Lambeth qui aura lieu à Canterbury l’année prochaine, mais elles en constituent le premier mouvement. Nous apprenons comment être l’Église de Dieu pour le monde de Dieu. Les mots de ce message ne changent pas. Ils témoignent de l’amour inconditionnel de Dieu qui se révèle par la vie, la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Mais dans un monde aussi complexe, diversifié et changeant que celui dans lequel nous vivons, il faut apprendre à entonner quelques nouveaux airs. Et c’est ce que nous sommes en train d’apprendre les uns des autres.

Évêque Eleanor Sanderson
Diocèse de Wellington, Église anglicane d’Aotearoa, Nouvelle-Zélande

Je suis très contente de la coordination des Conversations des évêques de Lambeth et de la façon dont elles sont structurées autour de défis mondiaux fondamentaux qui nécessitent l’union de l’Église mondiale dans la compréhension, la réponse et la communion du Christ. J’ai été profondément impressionnée par le travail coordonné de notre communauté anglicane en faveur des populations les plus vulnérables dans le contexte de la pandémie de la Covid-19. Nous savons que cette pandémie a été le révélateur de bien des inégalités. Ces conversations sincères étaient franches et fermes, mais elles étaient aussi marquées par l’espoir commun d’une vie remplie de foi en Dieu. Ce qui m’a marqué depuis la première conversation, c’est bien la foi en Dieu qui était bien présente dans nos échanges et qui me fait maintenant attendre avec impatience nos prochaines rencontres.

Évêque Renta Nishihara - Évêque du diocèse de Chubu, Église anglicane du Japon

La première Conversation des évêques a été très fructueuse. C’était une occasion pour nous de rencontrer des évêques du monde entier, de nous appeler par nos prénoms et de mieux nous connaître les uns les autres, même si cela avait lieu par le biais de visioconférences. Pour ce qui est de la pandémie de la COVID-19, je me suis rendu compte que la situation n’était pas la même partout dans le monde. J’ai été un peu déçu que certains évêques n’aient pas été présents. J’espère qu’ils pourront participer aux prochaines conversations.

Le très révérend Peter Stuart
Diocèse de Newcastle, Église anglicane d’Australie

C’était comme des retrouvailles entre anciens et nouveaux amis qui n’ont guère eu de mal à s’engager dans diverses discussions. Nous avons rapidement appris que nous avions un intérêt commun à parler de la volonté de Dieu et que nous étions animés par le même désir d’être évêque. Les conversations ont été marquées par l’humilité. Nous avons entendu parler des environnements politiques difficiles vécus par certaines des personnes présentes ainsi que de l’impact de la pandémie de la COVID-19. Nous sommes passés confortablement à des prières ouvertes et généreuses les uns pour les autres. Je souhaite que ce rapprochement puisse se renforcer encore plus au cours des prochains mois et que, si tout va bien, nous nous rencontrions en personne en 2022.

Le très révérend Graham Usher
Évêque de Norwich, Église d’Angleterre

Je suis persuadé qu’à travers les discussions, l’étude et la prière - ainsi que notre expérience de partage des enseignements de l’Évangile dans nos communautés - je pourrai apprendre et me sentir motivé et mis au défi, et ainsi mieux voir la réalité du Christ. Pour moi, cette image du Christ est révélée par mes sœurs et frères de la Communion anglicane et je suis très heureux de la richesse spirituelle que j’ai pu découvrir, souvent dans des lieux marqués par la pauvreté et chez ceux qui sont en première ligne dans la lutte contre la Covid-19 et les changements climatiques.

Les Conversations des évêques se poursuivront de juillet à décembre 2021. Les évêques y participent par le biais de Zoom, en groupes d’une vingtaine de participants, et resteront avec leur groupe pendant toute la durée d’un programme de six mois. Les évêques aborderont un thème différent à chaque rencontre, et ce par le biais d’études bibliques et de discussions animées.
 
Les groupes sont hétérogènes, ce qui permettra aux évêques de rencontrer des homologues de différents pays de la Communion anglicane et d’en apprendre davantage sur les ministères des uns et des autres.

La session du mois prochain portera sur la proclamation de la bonne nouvelle.
Pour voir des enregistrements des Conversations des évêques, visiter le site :
https://www.facebook.com/watch/101746068453508/924554088396791

Les Conversations des évêques sont ouvertes à tous les évêques en exercice de la Communion anglicane. Pour vous y inscrire, il suffit d’envoyer un e-mail à : info@lambethconference.org


Tags


You may also like

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our updates now

Enter your details below and we'll keep you in touch with the conference as well as sharing resources and news about the event.