Intelligence artificielle, crise climatique, etc. : il est temps pour l’Église de réfléchir courageusement à la question « science et foi ».

Qu’est-ce que cela signifie pour les églises de réfléchir courageusement à la question de la science et de la foi ? C’est une question sur laquelle les membres de la Commission scientifique de la Communion anglicane débattront dans un webinaire sur la science et la foi qui aura lieu ce mois de juillet.

Intitulé « Réfléchir courageusement à la question « science et foi » », ce webinaire portera sur les voies de dialogue et de concertation entre communautés religieuses et scientifiques en réponse aux enjeux auxquels sont confrontées les populations et la planète, notamment la crise climatique, les besoins en matière de santé et l’influence grandissante de l’intelligence artificielle.

Ce webinaire est organisé par le Bureau de la Communion anglicane et sera l’occasion de faire davantage découvrir l’Appel de Lambeth sur la science et la foi, ainsi que les activités et perspectives de la Commission scientifique de la Communion anglicane, tous deux émanant de la Conférence de Lambeth de 2022.

Depuis la tenue de la Conférence de Lambeth, la Commission scientifique de la Communion anglicane s’est mise au travail sur cet appel de Lambeth, désignant des représentants dans des provinces de la Communion pour travailler avec la Commission et assurant le financement de ses activités et perspectives pour les années à venir.

Un des invités de marque du webinaire est le Dr Steven Croft, évêque d’Oxford et co-président de la Commission scientifique de la Communion anglicane. Dr Steven Croft est une voix très active dans les questions de science, de foi et de débat éthique. Il est membre du comité restreint de la Chambre des Lords sur l’avenir de l’IA. Il dit : « …très heureux de ce webinaire très important qui sera organisé par le Bureau de la Communion anglicane. Il est en effet indispensable que l’Église réfléchisse courageusement à la question de science et de foi. Nous avons un rôle déterminant à jouer dans la sensibilisation de nos communautés à une utilisation positive et constructive de la science et des technologies au service de la paix et de la justice. J’espère que plus les églises gagneront en force, plus elles seront en mesure de collaborer avec la communauté scientifique pour répondre aux besoins de l’humanité, et pour aider dans l’encadrement de toute avancée scientifique par les principes éthiques de la foi ».

Parmi les autres intervenants figureront le professeur Kwamena Sagoe (l’autre coprésident de la commission scientifique), le professeur Andrew Briggs (directeur du projet de la commission scientifique), la Révérende Emily Onyango (évêque auxiliaire du diocèse de Bondo, au Kenya) et le Dr Heather Payne (conseillère médicale en chef auprès du gouvernement gallois).

Le chanoine Stephen Spencer du Bureau de la Communion anglicane est très attaché au travail de la Commission scientifique de la Communion anglicane : « La mission de l’Église à notre époque contemporaine doit être au fait des progrès fulgurants dans le domaine de la science et des technologies et de leurs incidences sur notre monde. Ce webinaire sera une excellente occasion pour écouter des voix éminentes sur la relation vitale entre la science et la foi et sur la manière de se soutenir mutuellement ».

Le webinaire de juillet sera la clé de voûte de tout un programme de travail entrepris par la Commission scientifique de la Communion anglicane. Depuis son lancement en 2022, la Commission scientifique de la Communion anglicane s’est lancée dans une série de consultations à travers le monde, afin de recueillir des opinions des Églises de la Communion sur ses principales priorités. Ces consultations ont été facilitées par le projet ATLAS (Anglican Thought Leadership Around Science).

La première consultation eut lieu à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Elle avait pour but d’esquisser une approche à adopter par la Commission pour la science en 2022.

En août dernier, évêques anglicans, scientifiques et enseignants en théologie se sont réunis à Limuru, au Kenya, pour explorer le thème « La science et la foi au service de l’enrichissement de la vie humaine ». Les participants ont parlé du rôle important qu’avaient eu leurs églises en tant que « communicateurs scientifiques » dans la vie de la communauté, par exemple en ce qui concerne la réponse aux pandémies, la crise climatique, etc.

Une autre consultation est prévue dans le courant de l’année au Theological Seminary en Virginie, près de Washington DC.

Le bureau de la Communion anglicane prévoit également une série d’entretiens entre évêques sur des sujets particuliers, et ce, en vue de leur permettre d’explorer cette question de la science et de la foi dans leurs diocèses et régions, de fin juillet à fin septembre.

Le webinaire de juillet aura lieu dans le cadre de la série de discussions intitulée « Ajoutez votre voix à l’appel », organisée par le Bureau de la Communion anglicane, dans le cadre de la phase 3 de la Conférence de Lambeth. Chaque webinaire sera accompagné d’articles, de vidéos et de ressources, qui seront disponibles sur les sites web et les canaux de médias sociaux de la Conférence de Lambeth et du Bureau de la Communion anglicane.


Le webinaire aura lieu le mercredi 3 juillet de 17 h 30 à 19 h 00 (UTC+1), heure d’été britannique. Répétition le jeudi 4 juillet de 09 h 30 à 11 h 00 (UTC+1), heure d’été britannique.

Inscrivez-vous ici pour participer au webinaire sur la science et la foi

open to all:
the Phase 3 webinars