Dans « Communion et Contestation », Robert S. Heaney partage une réflexion sur la recherche de Dieu et des autres en dépit des divergences d’opinion.

L’anglicanisme a toujours été marqué par la contestation. Cette tradition est née au cœur de nombreux conflits, qu’ils soient de nature politique, théologique, biblique ou liés à des interprétations profondes de l’Évangile.

La contestation n’est pas forcément synonyme de dysfonctionnement. Quand elle est guidée par l’inspiration du Saint-Esprit, la contestation, face à diverses interprétations de l’Évangile, peut s’avérer être un don. Le désaccord peut conduire à une prise de conscience. Il peut nous sensibiliser à des enjeux et à des individus que nous aurions peut-être ignorés ou négligés. C’est un travail difficile, compliqué et parfois douloureux. Face aux désaccords, la tentation de se replier vers des groupes partageant nos idées ou de chercher une communion dite « pure » peut être grande et difficile à résister.

Malgré les divergences et la déception que certains n’y assistent pas, les évêques se sont retrouvés pour la Lambeth Conference 2022. L’invitation à la communion, inspirée par le témoignage et l’œuvre du Christ ressuscité, est constamment une incitation à percevoir l’Esprit à travers nos divergences culturelles et théologiques. Cet appel à la fraternité nous pousse à réaliser davantage ce que nous incarnons déjà. Grâce à la parole et au sacrement, nous sommes unis par une solidarité puissante, plus profonde que nos divisions, et qui ne se révèle que lors de moments d’intense discernement. À la Lambeth Conference, nous avons perçu ces réalités plus profondes, non malgré nos différences, mais bien grâce à elles.

À propos de Robert Heaney

Robert S. Heaney est un prêtre et érudit anglican ordonné au sein de l’Église d’Irlande. Il fut membre du groupe de conception de la Lambeth Conference. Fort d’une expérience internationale tant dans les services religieux que dans le monde académique, il a œuvré à diverses missions en Asie, Afrique, Europe et Amérique du Nord. Actuellement, il enseigne la théologie et la mission au séminaire théologique de Virginie, aux États-Unis. Il voyage fréquemment dans les régions de la Communion en tant qu’enseignant, chercheur et conseiller. Auteur de nombreux ouvrages sur la théologie et l’identité anglicane, il a notamment écrit « Théologie Post-Coloniale: Trouver Dieu et les uns les autres au milieu de la haine » et, en collaboration avec William L. Sachs, « La Promesse de l’Anglicanisme ».

open to all:
the Phase 3 webinars